02/12/2010

Affiches en Pieds: The Posters Foot-Age.

Le pied, cette partie pourtant si banale et odorante du corps humain, fait elle vendre?
Et bien étonnement, oui. 
Que ce soit dans n'importe quel genre cinématographique
-Western, érotique, horreur et j'en passe, 
les posters mettant cette extrémité en vedette abondent.
En voici quelques exemples, pour les amateurs.
Les autres prenez vos jambes à votre cou.
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)
 
Part 1:
TUER: C'est le Pied!

Affiche bien connue du MANIAC de William Lustig, 
qui a fait des émules, même si ceux ci sont bien moins bons,
comme le récent GUTTERBALLS.


 Version hommage de l'affiche Italienne de HOSTEL.

Une jaquette dessinée par ma sœur pour le sympatoche
MASSACRE AT CENTRAL HIGH

Mais il y a aussi la version dites: "De Dos",
façon cadrage de Sergio Leone
qui est très prisée des publicitaires.
 Le tueur à la perceuse de
SLUMBER PARTY MASSACRE
en est un bel exemple.
On le retrouvera dans sa suite (la quatrième),
retitrée CHEERLEADERS MASSACRE,
mais qui au final n'est plus une suite,
  même si une victime du premier revient vivante dans celui ci.
On ne cherche pas à comprendre , s'il vous plait.
Elle a aussi connue une suite Cheerleaders Massacre 2.


Le Jeans se porte toujours bien,
comme dans le REVENGE (1987)
de Christopher Lewis avec John Carradine.

On a dû se contenter de cette jaquette sans aucun petit cul moulé
dans notre belle contrée. Pas grave le film n'est pas un chef d'œuvre.

SEE NO EVIL ou BLIND TERROR
connu chez nous en tant que: Terreur aveugle (1971).
de Richard Fleischer
Excellent thriller slasheresque ou Mia Farrow, aveugle est aux prises
avec un tueur fou qui a déjà éliminé les autres habitants de sa maison.
L'affiche est cette fois justifiée, en quelque sorte,
puisque ce qui pousse le malade à tuer, c'est que la voiture des (futures) victimes,
a éclaboussée ses bottes flambants neuves dans le prologue. Marrant.
Dick Rivers en aurait fait autant (si il avait des couilles).

Juste un des innombrables western
utilisant ce vieux truc sur son affiche.
J'ai choisit celui ci, car:
-A: Il n'est pas connu et sympa.
-B: Il y a un fouet et une femme soumise.
BULLWHIP (1958)


Ta tsakalia: Ena koinoniko provlima (1981)
Premier d'une trilogie du réalisateur Dalianidis, qui suit les aventures d'un jeune, 
interprété par Panos Mihalopoulos. Drogue, gangs, motos, vols, disco et belles pépés.
Le cinéma Grecque nous est assez inconnu et recèle pourtant de bonnes choses.
Une peinture de la jeunesse de l'époque avec des éléments de série B, 
pour rendre le tout plus attrayant. Il sera suivi par:
qui ne sont pas sortis chez nous par contre.

ΤΑ ΤΣΑΚΑΛΙΑ: Bande Annonce (V.O)

The moment of truth
Class 89 (VF)
avec Adam Badwin
Le titre français assez trompeur, nous fait mirroiter une suite de CLASS 1984,
 mais il n'en est rien, même si cette petite production est également un croisement 
entre film d'ados et thriller avec une touche de "vigilante movie".
Plutôt sympa, comme ses confrères de l'époque:
La jaquette hexagonale nous prive de pieds, 
et ça c'est pas très cool pour le pays du Foot.


Phantom of Death
Le tueur de la pleine lune (VF)
Finit le Blue Jeans, bonjour la cape.
Ce Giallo de Ruggero Deodato est plutôt faiblard, 
malgré un casting attrayant:
Les scènes de meurtres sont assez sanglantes, 
mais l'intrigue est plate comme une crêpe suzette, 
et la musique au piano de Pino Donaggio qui sort des conventions habituelles
du giallo, n'est hélas pas un choix très approprié. 

Part2
POSTERS UNIJAMBISTES:
Quelques posters similaires, 
mais avec un pied seulement.

de Jack Sholder (1982)

 Bon casting de "gueules" pour ce mini classique 
qui suit des fous échappés de l'asile en cavale.
 Un seul pied n'est visible, mais l'arme est plus conséquente, 
une agréable variante.

de Richard Casey (1985)
Notez que l'arme a changée et que l'on a ajouté une victime, 
pour l'aspect dramatique, sans doutes. 
Si la chignole ne choque pas trop sur l'affiche, 
il n'en est pas de même dans le métrage.
Heureusement, très peu l'on vu, 
mais imaginez un type qui court après une jeune fille, 
en actionnant la chignole et vous n'aurez qu'une mince idée
du potentiel ridicule de ce film. 
Sorte de mélange entre slasher et satanisme, les scènes chiantes s'enchainent 
(enfin se succèdent) et malgré quelques brins d'humour, on ne sait quoi penser.
Enfin ce n'est pas tous les jours qu'on assiste à un massacre perpétué par un rescapé nazi qui porte un masque de Richard Nixon et interprété selon le générique par un certain Ronald Reagan.

The Retrievers
Les chiens de chasse (VF)

La Palme revient à celui ci, 
qui réussit à inclure deux pieds de jambes différentes.
En plus du coup, il y a deux armes en sus, la classe.
Qui a dit que les publicitaires n'avaient plus d'idées?
Quand à ce petit film d'action, la vedette est Max Thayer
ce qui en dit long aux connaisseurs et ce qui l'exclut presque automatiquement
de toute liste de films à voir pour les autres.

Lebensborn (1961)
Les fiancées d'Hitler (VF)
Bien que l'affiche laisse entendre du sexe et du sadisme, 
ce film allemand de l'après guerre parle bien de relation forcées 
au nom de la race aryenne,  mais sur un ton dramatique.
Le poster original calme largement les choses.
La version Française.

Part 3
GIRLS, GIRLS, GIRLS:
Passons aux jambes féminines, 
il en faut pour tous les gouts.
Ms 45 (1981)
L'ange de la Vengeance (VF)

Bien belle affiche pour ce classique du "Rape &Revenge" 
made in Abel Ferrara

Érotisme léger, mais bon c'est les années cinquante,
mais il est pourvu d'une réelle histoire.
Une sombre affaire d'héritage disputé entre sœurs, 
toute une époque. Hélas révolue.


Évidemment, quelques années plus tard, 
la même affiche devient un plus osée et on y gagne une culotte.
Une comédie érotique soft au postulat rigolo:
Un homme fait appel au diable pour sauver son mariage en péril, 
à cause de fréquentes éjaculations précoces.
Ce qu'on appelle tirer le diable par la queue?

Ingrid sulla strada (1973)

Une version sado-maso, pour cette histoire de prostituées.
La version française eut droit en plus des quelques séquences sanglantes d'origine, 
à encore plus de sexe puisque on y rajouta des inserts hardcores. 
Ce qui ne rend pas le tout bien meilleur, mais je dit:
Merci la France.
Naughty Nymphs
Un peu de retour au naturel ne saurait nuire.
Une sexe comédie Germanique pas drôle, 
à moins qu'on aime l'humour teuton de l'époque 
aussi gras qu'une Francfort.
Par contre on y trouve une toute jeune Sybil Danning
ce qui relève un peu le niveau, dans un rôle de composition:
Une vierge.

de Ira Miller (1982)

Comédie à sketches inégale certes, 
mais qui renferme de petites perles dans ses
fausses bandes annonces, telles que (cliquer la vidéo):
ainsi qu'un jeune Bill Murray.


Il ne semble subsister de celui ci que l'affiche, 
puisque le film reste introuvable.
On ne s'en plaindra pas vraiment, car connaissant ce bon vieux 
Ray Dennis Steckler, on en attendait pas un chef d'œuvre.
Ses meilleurs films restent:
Ou plus récemment le bien pire encore:

(1975)
Comme le montre bien cette jambe ornée de billets, 
c'est une affaire qui marche.
Surtout pour cette comédie pour adulte sans sexe, 
tirée vaguement d'un roman ou il y en a (du sexe), 
et qui connut plusieurs suites.
Un titre accrocheur que: "La Pute Joyeuse", si il en est.

Buffy the Vampire Slayer



Buffy, tueuse de vampires (VF)
Bichette la terreur (Canada)
 Avant la série il y eut un film en 1992, 
à l'époque on l'appelait "Bichette" dans la V.F, 
ce qui lui vaut ce titre Canadien marrant.
On peut prendre du plaisir à cette comédie ado rigolote 
avec plein de stars dedans pour le même prix:
Et même des débutants non cités au générique comme:
Cette affiche fut retirée au profit
d'une photo disons plus... familiale.

Part 4
Meulons et Bottes de cuir

Les Motardes

Un énième film Post Apocalyptique venu tout droit (ou presque)  
des Philippines et signé de ce bon vieux Cirio H. Santiago.
Fidèle à son maitre étalon: Mad Max
on enchaine avec moins de budget, mais plus de nichons, 
des poursuites automobiles dans le désert et de l'action à gogo.
On a vu pire programme.

de et avec Tom Laughlin

Premier d'une série de quatre films suivants les aventures de Billy Jack
un métisse indien à chapeau (son coté blanc surement) doué dans les arts martiaux.
Ici il affronte des bikers terrorisant une petite ville et leur apprend à coup de tatanes dans la gueule, que la violence ne sert à rien. Sauf pour enseigner que la violence ne sert à rien bien entendu.
Comme souvent la qualité se dégrade au fur et à mesure de la série, qui comprend:
et le chiant Billy Jack Goes to Washington (1977).


Part 5
Lâche moi la jambe!
Attaques de plein pied.

Delirio Caldo
Au dela du désir (VF)
 
Ce film ne possède pas moins de 3 versions.
La version Italienne de 102 minutes, avec un peu plus de seins et qui
est censée être la version favorite du réalisateur.

La version des U.S.A qui ne fait que 85 minutes, qui comporte un peu plus de meurtres mais moins de sexe. L'histoire est également différente puisqu'une intro et une fin se déroulant au Vietnam a été rajoutée, ce qui change toute la compréhension du film.
Le final ressemble étrangement à "L'Échelle de Jacob"
tourné bien des années après.
Ces deux versions sont disponibles sur le DVD zone 1 d 'Anchor Bay.

La 3ème version elle, n'existe qu'en VHS Française (à ma connaissance)
et porte le titre de "AU DELA DU DESIR"
Elle est sortie chez Topodis. La durée est de 94 minutes environ,
avec plus de sexe et plus de violence dans les meurtres 
que dans les versions précédentes
les cadavres sont déshabillés, une scène de masturbation est rajoutée,
le meurtre dans la baignoire est bien plus sadique, bref la grande classe.

Si vous parlez anglais, voici le lien avec toutes les différences détaillées
et le timming exact. j'avoue que j'ai la flemme de tout traduire.
rapidshare.com DELIRIO_CALDO_DIFFERENCES.rtf
Si vous tombez sur cette version, sautez dessus, 
l'une d'entre elle s'est vendue autour de 500$ sur e bay. Gulp


 Qui a dit "Gremlins"?
N'importe quoi, ce sont les Munchies, aucun rapport. 
Si la série des Critters a réussi à se démarquer des autres copies 
du succès de Joe Dante, c'était en s'adressant à un public 
plus adulte sans négliger le coté humoristique de son modèle.
Ici on tente le plus con et le pas drôle.
Essai réussi, c'est une merde.
de James Cameron (1987)
Suite officielle du premier du nom réalisée par un jeune Cameron, 
petite série B agréable, en deçà de l'original, 
mais bon il y a Lance Henriksen quand même. C'est déjà ça.

Petit film (77 minutes) sympa, 
avec un monstre surgit d'une bande dessinée.
Avec en bonus le Re-Animator: Jeffrey Combs

C.H.U.D (1984)

Elle ne se doute de rien, elle, 
sur son poster Allemand, mais si elle savait 
que C.H.U.D signifie:
"Cannibalistic Humanoid Underground Dweller",
elle ne resterait pas là à tapiner.

Part 6
Un Pied dans la tombe:


Manhunt



Made in Japan.

Une jaquette marrante de Suspiria
avec une photo refaite à l'image du film, 
mais en mode fauché.

Part 7
Pieds de Bêtes:






Jolies Doublettes:




AVANT PREMIERE:


Dans la grande tradition de l'affiche podophile, 
le dernier bébé du talentueux (si, si) Mathieu Berthon:
Un court de vingt minutes, 
actionner/comédie hommage au cinéma d’action des années 80.
Connaissant le bonhomme on risque d'avoir du lourd à se mettre sous la dent.
Pour vous tenir au courant de l'évolution du projet, 
actuellement en post-prod, cliquez sur le titre 
pour vous rendre sur le blog.

En attendant vous pouvez savourer 
son travail précédent avec
TOURISTA
sa fausse B.A déjantée.


Tourist-A from Mathieu Berthon on Vimeo.




Bientôt nous nous intéresseront 
à d'autres parties du corps:


To be continued...


3 commentaires:

Tabayo Yatukishi a dit…

Woaw... J'adore ton blog ! Quel boulot !
Considérant tes goûts, je t'envoie le lien du mien, qui s'intéresse aux B.O.s de films sexploitation des années 60 et 70... http://smutshakecupcake.blogspot.com/

Et si tu aimes, je veux bien être dans tes liens ! ;-)

femmes russes a dit…

Horrible liste.

The Goodkind a dit…

One of the best posts I've seen in quite a while. Awesome, I love it!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...