24/03/2009

MOTORAMA: Road'n'Roll Trip



MOTORAMA (1991)


Cast: Jordan Christopher Michael , Martha Quinn, Flea (Red hot chilli Peppers), Meat Loaf, Michael J. Pollard, Susan Tyrrell, Garrett Morris, Dick Miller, Drew Barrymore, Robert Picardo, John Laughlin, Kurt Bryant, John Diehl, , Jack Nance, Cynthia King, , Sandy Baron.
Synopsis: 
Lors d'une dispute parentale, le jeune Gus âgé de 10 ans s'enfuit à bord d'une Ford Mustang rouge à la recherche des 8 cartes mythiques formant le mot M.O.T.O.R.A.M.A, afin de gagner les 50 millions du jeu organisé par les Stations services "Chimera". Il rencontrera sur sa route à travers divers états fictifs toute une galerie de personnages étranges et sa quête le conduira bien plus loin qu'il aurait cru.

Le Film: 
Écrit par Joseph Minion, déjà auteur du script surréaliste d"After Hours "(1985) de Martin Scorcese, ce film en possède l'ambiance étrange et irréelle, il nous conduit à travers une Amérique assez cauchemardesque, remplie d'illuminés parfois dangereux, ou les billets sont blancs seulement marqués d'un chiffre, pas de villes, juste une longue route qui comme la vie, a des hauts et des bas et n'offre jamais ce que l'on attends. C'est un véritable parcours initiatique pour Gus et chacune de ses rencontres le marqueront parfois même physiquement, il perdra un œil, se fera tatouer de force, torturer ou abuser sexuellement, même si ce n'est que suggéré.


Amateurs de Lyncheries à la Twin Peaks, vous devriez adhérer à cet univers parallèle, sombre dans le fond, mais coloré en surface. D'ailleurs ce n'est sans doutes pas un hasard si l'on retrouve Jack Nance, le Héros d"Eraserhead " de Lynch, dans le rôle du patron de motel obsédé par la chasse aux écureuils. On retrouve aussi tout un tas de noms issus des productions les plus dingues jamais tournées comme Susan Tyrell (Forbidden Zone , Cry Baby, etc), Dick Miller ( un habitué des productions de Roger Corman, entres autres), Meat Loaf (The Rocky Horror Picture Show ), Michael J Pollard, Drew Barrymore et Mary Woronov.


Vous pouvez essayer de trouver un sens a chacune des images, ou bien seulement vous laisser entrainer dans l'aventure et y prendre dans les deux cas un plaisir certain, même si parfois le film se perds un peu en chemin en voulant faire un peu trop "culte Movie". Il recèle cependant largement assez d'idées et de poésie pour arriver à en devenir un. Les Stations essences que Gus doit visiter se nomment "Chimera" (chimère), un pompiste mets la photo de lui dont il est le plus fier sur un cerf volant pour que Dieu puisse la voir, pour pouvoir payer les 100$ qu'il doit à Gus, un couple abandonne ses enfants sur une aire de pique-nique, une mère apprends à son fils à être plus malpoli, ne sont que quelques exemples de ce qui vous attends durant ces 90 minutes.


si vous êtes d'humeur pour une comédie, oui car je ne l'avais pas précisé mais ce film est bourré d'humour et c'est là la différence avec le monde de Lynch, ici le macabre n'est pas dérangeant, il est léger, comme en suspension. A découvrir d'urgence, de façon à réhabiliter ce pauvre Barry Shils dont c'est le seul long métrage, et qui n'a fait que des documentaires depuis, il méritais tout de même une seconde chance.

.
Disponibilité: 
Un DVD zone 1 est disponible pour le prix de 6€ environ sur divers sites bien connus et possède des sous titres Français. Le film est plein écran mais très peu d'infos semblent manquer sur les cotés, surement un Master "open matte", et de toutes façons, il y a peu de chances que l'on ait mieux un jour. l'image est bonne, malgré quelques problèmes de compression, visibles ici et la.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...