16/04/2009

Du Sang dans les Tacos: Le retour de Tarzan




Synopsis: La bande de punks intrépides libère de prison leur chef vénéré "Tarzan", qui pour se venger du premier épisode, débarque à l'anniversaire de la fille du flic l'ayant fait emprisonner. Viols, sévices et flinguage pour tous les invités et la famille sont les ingrédients d'une fête réussie selon Tarzan et sa joyeuse bande de dégénérés cloutés et bariolés. Tous les gouts étant dans la nature, notre brave policier, maintenant solitaire à la suite du meurtre de son partenaire lors d'un hold-up, décide de leur montrer ce que c'est que de faire la teuf. Il va méthodiquement les éliminer un par un, jusqu'à la confrontation finale avec le terrible chef de meute, au risque d'y perdre la raison.
Film: Cette suite est encore plus obscure que le premier film. Souvent daté du début des années 90, le générique lui, est copyrighté en 1987, et peu d'infos circulent sur le sujet. Pourtant, s'il est différent, il garde toutes les caractéristiques du précédent, et rajoute même une touche de gore supplémentaire.
La différence est que la violence, mise à part l'agression orgiaque du début, est tournée contre les bikers, qui cette fois ci sont les victimes. Nous avons à faire à un pur film de vigilante, complètement inspiré de la série des "Justicier dans la Ville" avec Charles Bronson, moustache comprise. Sauf qu'ici notre héros perd totalement la boule et devient encore plus sadique que ses opposants, ricanant à tout va, pour bien nous le faire comprendre, au mépris de tous les critiques, et de ces connards de l'actor studio.
Maintenant qu'il a le premier rôle, notre petit Juan Valentin va se la donner grave pour nous convaincre de sa folie, et nous offrir des moments mémorables de grand art Thespien. il va jusqu'à employer une mitraillette pour la dernière séquence, et on dirait bien que c'est la première fois tant il a l'air surpris du recul de l'arme. Désopilant.
Bien sur on voit tout autant nos amis les rebelles, toujours aussi disparates, rasés, colorés et maquillés, mais il sont bien trop occupés à se demander ce qui se passe, pour commettre quelque forfait. Étrange qu'en décidant de se venger du flic en tuant sa famille et en le laissant vivre pour qu'il souffre encore plus, Tarzan n'ait pas imaginé un instant que lui aussi pourrait vouloir se venger à son tour. La violence, même si plus sanglante est donc atténuée par le simple fait qu'elle est justifiée et que après tout ils l'ont bien cherché ces cons.
Heureusement, le sadisme est toujours au rendez vous, serpents déversés sur un type, fouettage de la méchante en chef, piquet dans le cul, érosion à l'acide, grillade au lance flamme, il est imaginatif notre bon Juan. Le rythme est du coup plus soutenu, car après l'anniversaire sanglant, ou personne ne sera épargné, tout le reste du métrage sera réservé à la vengeance.
SPOILER: Un final bien étrange et décevant, puisqu'après avoir arraché l'œil de Tarzan, soudain Juan se réveille dans son lit avec sa femme pour s'apercevoir que tout ça n'était qu'un cauchemar. Une bonne fin bien pourrie, qui semble insérée au dernier moment pour faire passer la pilule, puisque lors du générique, on verra Juan quitter le camp dévasté des Punks, qui cette fois ne risquent pas de revenir. Enfin on ne sait jamais vu que beaucoup d'acteurs morts dans le premier film sont revenus dans celui ci, avec de nouveaux looks, qui ne suffisent pas à masquer leur tronches aisément reconnaissables.
Une histoire donc un peu plus conventionnelle , mais toujours aussi Trash, ou le sexe et le sang ont encore leur place. Moins choquant mais plus outrancier que le précédent. Les personnages très Bande Dessinée sont toujours aussi délirants et amusants, avec en sus le flic qui ne se contente plus de faire potiche et surpasse tous les autres avec son jeu exagéré, ce qui relevait de la gageure. Encore de bien belles bécanes, choppers et autres customs, du rock signé "Three souls in my Mind" et un réel effort au point de vue de la réalisation avec des plans à la western pour glorifier le nabot vengeur. Pas de doutes, dans le monde sans cesse grandissant des loosers, ce film est un winner.

Disponibilité: Peut être une VHS Mexicaine, mais aucune trace en tout cas. Il reste un DVD Mexicain en VO chez Imperial également. La qualité est égale tout du long par rapport au précédent, d'après une copie 35 mm assez bonne. c'est pas du blu ray non plus, vous vous en doutez.
                          AVANT                                   APRÈS
Il y a quand même plus d'ambiance quand les Punks sont là.
Pensez à inviter un Punk.


Dans les petits nouveaux, on est heureux d'accueillir,
un Viking et un Centurion Romain.

La Mode selon "El Fantasma"


Une tenue pratique pour les Messes noires et les sacrifices de moutons.
Le sang ne se voit pas sur le rouge,
et veuillez noter la cagoule aux couleurs printanières.


Petite tenue sportswear, pour faire du jogging dans les montagnes.
Le pantalon rose permet de courir la nuit, il est phosphorescent.
Le masque n'a pas d'ouverture afin de ne pas avaler de moustiques,
même à grande vitesse.


Masque de soirée avec pierres précieuses et cotte de maille.
Caleçon assortit non inclus.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...