26/03/2009

Zadar! Cow from Hell. La charge des Vaches qui rient.


Zadar! Cow from Hell (1989)
de Robert C. Hughes.
Casting: Bill Allard, Dan Coffey, Harry Epstein

Synopsis: Une équipe de tournage d'Hollywood décide de réaliser un Film à petit budget; "Zadar! La Vache de l'Enfer". Pour limiter au maximum le cout de production, le réalisateur propose de le tourner dans son village natale de l'Iowa et de mettre toute la population à contribution. Ce qui semble être une bonne idée au départ va vite dégénérer en véritable révolution dans le village, et le tournage va s'avérer beaucoup plus difficile que prévu.

Le Film: Petite comédie complètement indépendante, tournée par la troupe d'acteurs du "Duck's Mystery Breath Theatre", dont c'est le premier et seul film à ce jour, malgré un succès constant sur scène et dans les diverses activités de ses membres, se révèle vraiment sympathique. Tout d'abord il faut savoir que ce film étant basé sur le tournage du film "Zadar", il n'y a pas de vache radioactive et de mutants humanoïdes bovins, comme les quelques rares photos et le titre pourrait nous amener à le penser.

Ceci étant dit, pour éviter toute mauvaise surprise, le film n'en est pas moins très drôle et mérite le détour. Plusieurs fois déjà le cinéma s'est penché sur ce sujet du film dans le film. Si parfois cela peut tourner au nombrilisme pour certaines grosses productions, c'est rarement le cas pour les budgets modestes qui prennent souvent la chose au second degré et avec plus d'humour et de recul, comme le récent "Brutal Massacre", pas totalement réussi mais distrayant. Zadar, joue lui aussi la carte de la comédie, mais essaie aussi de faire vivre ses personnages, les membres de la famille qui se déchirent ou se révèlent au contact de l'équipe de tournage, qui compte également un paquet de cas psychiatriquement atteints. Le coté comédie est surtout nourrit par les difficultés survenant lors d'un tournage guérilla, où le système "D" règne en maitre, au détriment de la qualité et de la crédibilité. On sent bien qu'il y a une part de vécu la dessous, et que ce soit au niveau des costumes, de la direction d'acteurs plus ou moins amateurs, des effets spéciaux ou des divers accessoires, ce ne sont pas les problèmes qui manquent. Le caméraman et le preneur de son sont particulièrement inventifs pour arriver à leur fin et se procurer ce qu'ils ont besoin, jusqu' à "emprunter" un bulldozer pour faire office de grue, s'attirant les foudres de la police locale. Tout ceci au final engendrera la révolte des autochtones figurants qui entre autres ne peuvent plus décoller les cornes en latex dont ils ont été affublés pour jouer les Mutants.

Il y a bien des moments plus faibles ou qui fonctionnent moins bien dans le film, comme l'acteur qui serait, ou non un extra terrestre, qui s'il est drôle au début bénéficie d'un peu trop de temps de présence, devenant un peu répétitif. Au final la plupart des personnages sont assez bien vus et ont chacun de bons dialogues qui font souvent mouche. Bien sur les rôles joués par le "DMBT", sont les plus drôles et les mieux exécutés aussi, puisque la plupart des autres personnes du film, sont réellement des gens de la petite ville ou a été tourné celui ci, comme dans l'histoire. Le film, du film dans le film quoi, je sait pas si vous me suivez là.

Bref si vous êtes à court d'idées pour vos futur achats, ou que comme moi vous ne pouvez tout bonnement pas résister à un titre pareil, celui ci n'est pas le moins bon investissement que vous puissiez faire. On ne regrette pas son acquisition, même si , je le répète, on n'aura pas vu de "Vache de l'Enfer", enfin à part la version pitoyable vue dans le film du film.

Disponibilité: Facile, il n'est jamais sortit nulle part et n'a fait que quelques festivals, dont "Sundance" quand même, mais bon à l'époque ou c'était un vrai festival.
Il y a quelques années le "DBMT" a réalisé un DVD disponible uniquement sur leur site pour 19.95$, hélas il est vendu sans boite ni jaquette, mais c'est la seule façon de se le procurer. Attention je précise qu'il a été tourné en 35mm, ce n'est pas un truc amateur en vidéo et a bénéficié de beaucoup de soin.
Commandable à la boutique du Dr Science, l'un des autres rôles d'un des acteurs du film pour un programme TV: http://www.drscience.com/store.htm




Pour résumer tout cela, la phrase d'introduction de "Zadar!"
le film du film, dont la débilité me fait bien marrer:
"Quelque chose vit dans les champs de Maïs,
Un démon sans nom: ZADAR!"

2 commentaires:

Triox a dit…

Mon dieu Zadar la vache de l'enfer, je me souviens quand j'avais vu ça dans les notules de Mad au début des 90's...

otto rivers a dit…

Moi aussi et je m'étais bien juré de le trouver. Hé, hé!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...