24/04/2009

Scream Queen Casting: La nouvelle Tare!



Pour tous ceux que les opus 4 et 5 de SAW n'ont pas encore convaincu de la dégénérescence pitoyable de cette franchise, voici une preuve incontestable que le 6 promets d'être l'ultime nanar de la série.

Lyons Gate en collaboration avec la chaine VH1 ont fait un casting Télévisé sous forme de télé réalité à l'américaine, son nom: "Scream Queens".

Comme dans tous les jeux TV un jury de professionnels juge les concurrentes sur une série d'épreuves, dans le but de trouver celle qui jouera dans SAW 6. On ne sait pas si ce sera le rôle titre, à mon avis ils ne s'avancent pas trop, car en cas de nullité extrême, on lui refilera juste une apparition en tant que victime et ça suffira bien.



Puisqu'elles débutent et qu'elles veulent
jouer dans SAW 6, ce sont donc:

Les Amatrices de SAW 6
(Un titre bien excitant pour une diffusion Française)

Le jury est prosti... (oups, presque) constitué de Shawnee Smith, l'actrice des précédents, de James Gunn, réal de "Horribilis/Slithis" et d'un coach d'acteur John Homa, lui on s'en fout il meuble, c'est un peu le kamel Walli du programme (il y a peut être une faute à Walli, mais je m'en fout).



Une émission qui aurait pu être drôle, hélas son format Real TV pourri, le rends juste aussi insupportable que n'importe quelle autre émission. Shawnee Smith que j'adore depuis le "Blob" est limite prise de tête et même le cool James Gunn fait le minimum syndical.

Les candidates sont une bande de bimbos décérébrées, la plupart jouant comme des merdes, et elles passent leur temps à chialer pour des raisons ridicules: Je veux pas me mettre à poils, je veux pas changer de coupe de cheveux, je veux pas me salir, enfin bref tout un tas de trucs qui nous font nous demander ce qu'elles foutent ici. "Je veux être actrice mais ne jouer que moi comme rôle si c'est possible." Quand on penses que 80% des vrais Screams Queens passent le plus clair de leur temps à l'écran, nues dans des rivières de sangs et de tripes pour gagner quelques dollars dans de sombres productions, ça fait doucement marrer.
Comme le veut le cahier des charges, on distribue des rôles bien avant le soit disant casting. il y a: La méga bonne salope qui se la pète, l'innocente un peu paumée, la limite psychopathe, la bombe teubée qui ne sait pas jouer, la pauvre black nature qui n'a pas pu prendre de cours de comédie mais qui est meilleure que les autres tout en restant humble (tiens c'est la gagnante justement) et quelques autres spécimens digne d'un scénariste débutant (ou en fin de carrière).



Je n'ai pas pu tout voir, enfin je n'ai pas voulu tout voir, faut pas déconner non plus. Deux épisodes à moitié en accéléré m'ont suffit. Tout ceci prouve bien que le film d'horreur est dors et déjà entré dans les mœurs et que cette banalisation qui vise à faire un peu de pub à une série en perte de vitesse, ne fait en fait que l'enterrer plus profond.
Ce genre de pratique, surtout dans un tel packaging est plutôt détestable pour tout fan d'horreur intelligent, et je ne pense pas qu'en sachant à quel point l'actrice d'un film est conne, cela attire beaucoup plus de gogos. Peut être quelques curieux, mais ça risque d'être insuffisant à relancer une machine mal en point.

Faudrait peut être faire "Porn queen" ça pourrait être marrant. Attends je vais vérifier, je parie qu'ils l'ont déjà fait ces cons.


Une épreuve trop dure (pour tout le monde), le baiser lesbien.


Houu! J'ai trop peur.
Une image du générique qui annonce la couleur (l'enculeur dirais je même)



La Bonne, La pute et la Gagnante.

Pour les intrépides, les épisodes sont visibles sur le site de VH1.

Le site: VH1
Le Blog VH1

Un petit détail rigolo et prémonitoire, la série SAW se nomme également "Décadence" au Canada.
Caribou! ils sont fort ces Canadiens!



1 commentaire:

Fry a dit…

Pas de "Porn queen" mais il existait en effet "Porn academy", diffusé sur le câble américain.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...